star--3

Bagatelle Formation

L’humain au cœur de notre approche pédagogique

History of the training organization

Bagatelle Formation Continue est né de la volonté de promouvoir les compétences des professionnels du secteur médicosocial tout au long de leur carrière.

About this Organization

Creation date: 2024-01-01
Head office: TALENCE

Educational team

BAGATELLE FORMATION fait appel à des formateurs experts internes ou externes, dans les domaines concernés par la formation, issus soit des établissements de santé ou médico-sociaux de la région et/ou ayant développé des actions de recherche et de formation sur les thèmes concernés. Relation client et gestion de la Formation Continue : Marion DUCERF, Chargée de mission formation continue + Référente handicap m.ducerf@mspb.com tel : 05.57.12.37.39 Benjamin MOREAU, Responsable développement formation continue b.moreau@mspb.com tel : 05.57.12.40.38 Emeline FOURNIER, Responsable développement projets & partenariats e.fournier@mspb.com tel : 05.57.12. 34.07 Guénolé JAN, Directeur g.jan@mspb.com tel : 05.57.12.40.40 bagatelle.formation@mspb.com 05 57 12 40 40 https://bagatelle-formationcontinue.catalogueformpro.com/

Accessibility policy

Conformément à la Loi n° 2005-102 du 11 février 2005, notre organisme de formation a mis en place une procédure d'intégration pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes en situation de handicap.

Trusted training organizations!

Today we list training courses in more than 100 categories and subcategories in order to be the most representative of the skills needs of companies.

Training offered by this organization

star--2
ACQUISITION DES NOUVEAUX SOINS AS - MODULE 3 : RESPIRATION
Le référentiel de formation et de certification du diplôme d’état d’aide-soignant de 2021 remplace et fait évoluer celui de 2005. Le texte introduit de nouvelles compétences, des actes et des éléments de surveillance supplémentaires. Le champ de la collaboration IDE/AS L’aide-soignant exerce sous la responsabilité de l’infirmier diplômé d’Etat dans le cadre de l’article R-4311-4 du code de la santé publique. Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de l’infirmier diplômé d’Etat, défini par les articles R.4311-3 et R.4311-5 du code de la santé publique, relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier (annexe I : diplôme d’état aide-soignant – référentiel) L’article R4311-4 du Code de la santé publique dispose maintenant que : « L’infirmier ou l’infirmière peut également confier à l’aide-soignant ou l’auxiliaire de puériculture la réalisation, le cas échéant en dehors de sa présence, de soins courants de la vie quotidienne, définis comme des soins liés à un état de santé stabilisé ou à une pathologie chronique stabilisée et qui pourraient être réalisés par la personne elle-même si elle était autonome ou par un aidant » Pour savoir si un soin ou un acte peut être réalisé par un aide-soignant dans le cadre de la collaboration IDE/AS il faut s’assurer que cet acte ou soin fait partie du programme officiel de la formation aide-soignante. Il faut donc consulter les soins enseignés en formation aide-soignante. Ces derniers sont inscrits dans le nouveau référentiel de formation de 2021. Le texte introduit en conséquence dans le référentiel de formation, une série de nouveaux actes et soins : Une approche par compétences et réflexivité qui s’adosse à la vision d’un professionnel autonome et réflexif, le soignant est capable d’évaluer en permanence sa pratique, avant, pendant, et après le soin. 5 blocs de compétences sont identifiés. Le nouvel référentiel s’ouvre sur 2 volets : Les soins courants : Les soins initialement réalisables par la personne elle-même ou par un aidant et les soins liés à un état de santé stabilisé ou à une pathologie chronique stabilisée. Les soins aigus : Les soins réalisables exclusivement par un professionnel de santé, les soins sont dispensés dans une unité à caractère sanitaire et dans le cadre d’une prise en soins par une équipe pluridisplinaire, et les soins dispensés durant la phase aiguë d’un état de santé. De nouveaux actes de soins au bénéfice de l’autonomie de l’aide-soignant : Une posture d’évaluateur de l’état clinique du patient clairement reconnue, avec un droit d’utilisation d’outils d’évaluation réservées précédemment à l’infirmier. L’ajout d’actes techniques, permettant à l’aide-soignant de réaliser en pratique des soins qui auparavant était cantonnée à l’observation/surveillance Le partage des activités de soins IDE/AS : une responsabilité partagée s’instaure progressivement entre l’infirmier et l’aide-soignant basée à la fois sur le partage de la tache mais également sur leur traçabilité. D’un point de vue juridique, deux conditions sont requises. Les actes de soins AS sont limités au cadre du rôle propre de l’infirmier et l’AS doit être compétent, c’est-à-dire formé aux actes qu’il va accomplir.
TALENCE - 33
From €240 ex.VAT
1 day | 7 hours

Action de formation

Training eligible for OPCO

star--2
ACQUISITION DES NOUVEAUX SOINS AS - MODULE 2 : DIABETOLOGIE
Le référentiel de formation et de certification du diplôme d’état d’aide-soignant de 2021 remplace et fait évoluer celui de 2005. Le texte introduit de nouvelles compétences, des actes et des éléments de surveillance supplémentaires. Le champ de la collaboration IDE/AS. L’aide-soignant exerce sous la responsabilité de l’infirmier diplômé d’Etat dans le cadre de l’article R-4311-4 du code de la santé publique. Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de l’infirmier diplômé d’Etat, défini par les articles R.4311-3 et R.4311-5 du code de la santé publique, relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier (annexe I : diplôme d’état aide-soignant – référentiel) L’article R4311-4 du Code de la santé publique dispose maintenant que : « L’infirmier ou l’infirmière peut également confier à l’aide-soignant ou l’auxiliaire de puériculture la réalisation, le cas échéant en dehors de sa présence, de soins courants de la vie quotidienne, définis comme des soins liés à un état de santé stabilisé ou à une pathologie chronique stabilisée et qui pourraient être réalisés par la personne elle-même si elle était autonome ou par un aidant » Pour savoir si un soin ou un acte peut être réalisé par un aide-soignant dans le cadre de la collaboration IDE/AS il faut s’assurer que cet acte ou soin fait partie du programme officiel de la formation aide-soignante. Il faut donc consulter les soins enseignés en formation aide-soignante. Ces derniers sont inscrits dans le nouveau référentiel de formation de 2021. Le texte introduit en conséquence dans le référentiel de formation, une série de nouveaux actes et soins : Une approche par compétences et réflexivité qui s’adosse à la vision d’un professionnel autonome et réflexif, le soignant est capable d’évaluer en permanence sa pratique, avant, pendant, et après le soin. 5 blocs de compétences sont identifiés. Le nouvel référentiel s’ouvre sur 2 volets : Les soins courants : Les soins initialement réalisables par la personne elle-même ou par un aidant et les soins liés à un état de santé stabilisé ou à une pathologie chronique stabilisée. Les soins aigus : Les soins réalisables exclusivement par un professionnel de santé, les soins sont dispensés dans une unité à caractère sanitaire et dans le cadre d’une prise en soins par une équipe pluridisplinaire, et les soins dispensés durant la phase aiguë d’un état de santé. De nouveaux actes de soins au bénéfice de l’autonomie de l’aide-soignant : Une posture d’évaluateur de l’état clinique du patient clairement reconnue, avec un droit d’utilisation d’outils d’évaluation réservées précédemment à l’infirmier. L’ajout d’actes techniques, permettant à l’aide-soignant de réaliser en pratique des soins qui auparavant était cantonnée à l’observation/surveillance Le partage des activités de soins IDE/AS : une responsabilité partagée s’instaure progressivement entre l’infirmier et l’aide-soignant basée à la fois sur le partage de la tache mais également sur leur traçabilité. D’un point de vue juridique, deux conditions sont requises. Les actes de soins AS sont limités au cadre du rôle propre de l’infirmier et l’AS doit être compétent, c’est-à-dire formé aux actes qu’il va accomplir.

9

Très bien

Localisation on demand
From €240 ex.VAT
1 day | 7 hours

Action de formation

Training eligible for OPCO

star--2
ACQUISITION DES NOUVEAUX SOINS AS - MODULE 1 : ROLE, SOINS MEDICAMENTEUX ET OUTILS D'EVALUATION
Le référentiel de formation et de certification du diplôme d’état d’aide-soignant de 2021 remplace et fait évoluer celui de 2005. Le texte introduit de nouvelles compétences, des actes et des éléments de surveillance supplémentaires. Le champ de la collaboration IDE/AS L’aide-soignant exerce sous la responsabilité de l’infirmier diplômé d’Etat dans le cadre de l’article R-4311-4 du code de la santé publique. Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de l’infirmier diplômé d’Etat, défini par les articles R.4311-3 et R.4311-5 du code de la santé publique, relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier (annexe I : diplôme d’état aide-soignant – référentiel) L’article R4311-4 du Code de la santé publique dispose maintenant que : « L’infirmier ou l’infirmière peut également confier à l’aide-soignant ou l’auxiliaire de puériculture la réalisation, le cas échéant en dehors de sa présence, de soins courants de la vie quotidienne, définis comme des soins liés à un état de santé stabilisé ou à une pathologie chronique stabilisée et qui pourraient être réalisés par la personne elle-même si elle était autonome ou par un aidant » Pour savoir si un soin ou un acte peut être réalisé par un aide-soignant dans le cadre de la collaboration IDE/AS il faut s’assurer que cet acte ou soin fait partie du programme officiel de la formation aide-soignante. Il faut donc consulter les soins enseignés en formation aide-soignante. Ces derniers sont inscrits dans le nouveau référentiel de formation de 2021. Le texte introduit en conséquence dans le référentiel de formation, une série de nouveaux actes et soins : Une approche par compétences et réflexivité qui s’adosse à la vision d’un professionnel autonome et réflexif, le soignant est capable d’évaluer en permanence sa pratique, avant, pendant, et après le soin. 5 blocs de compétences sont identifiés. Le nouvel référentiel s’ouvre sur 2 volets : Les soins courants : Les soins initialement réalisables par la personne elle-même ou par un aidant et les soins liés à un état de santé stabilisé ou à une pathologie chronique stabilisée. Les soins aigus : Les soins réalisables exclusivement par un professionnel de santé, les soins sont dispensés dans une unité à caractère sanitaire et dans le cadre d’une prise en soins par une équipe pluridisplinaire, et les soins dispensés durant la phase aiguë d’un état de santé. De nouveaux actes de soins au bénéfice de l’autonomie de l’aide-soignant : Une posture d’évaluateur de l’état clinique du patient clairement reconnue, avec un droit d’utilisation d’outils d’évaluation réservées précédemment à l’infirmier. L’ajout d’actes techniques, permettant à l’aide-soignant de réaliser en pratique des soins qui auparavant était cantonnée à l’observation/surveillance Le partage des activités de soins IDE/AS : une responsabilité partagée s’instaure progressivement entre l’infirmier et l’aide-soignant basée à la fois sur le partage de la tache mais également sur leur traçabilité. D’un point de vue juridique, deux conditions sont requises. Les actes de soins AS sont limités au cadre du rôle propre de l’infirmier et l’AS doit être compétent, c’est-à-dire formé aux actes qu’il va accomplir.

8

Bien

TALENCE - 33
From €240 ex.VAT
1 day | 7 hours

Action de formation

Training eligible for OPCO