Le Collaborative Learning : l’avenir de la formation ?

Collaborative Learning
Sommaire

On constate que les stages entre pairs sont de plus en plus répandu en entreprise. Efficace, économique, générateur de cohésion et de fidélisation, il s’affirme comme une tendance à suivre et à rapidement adopter. Le Collaborative Learning serait-ce l’avenir de la formation ? 

Et s’il était possible de capitaliser sur les compétences en interne pour favoriser l’envie de ses collaborateurs de se former ? Sachez que c’est déjà le cas avec le collaborative learning. Cette méthode d’apprentissage permet aux salariés de se partager leurs savoirs et leurs expertises. Véritable révolution dans l’univers de la formation, ses avantages sont nombreux, aussi bien pour les salariés que pour leur organisation. À condition, bien entendu, de savoir en tirer parti. Mais alors de quoi s’agit-il exactement et comment faire ? Décryptage d’une tendance qui pourrait bien s’imposer comme une nouvelle norme.

Qu’est-ce que le collaborative learning ?

En tant que responsable de formation, vous avez sans doute entendu parler du collaborative learning. Il n’est pourtant pas si facile d’en comprendre tous les aspects. Revenons aux bases.

Le collaborative learning : définition

Le collaborative learning (ou “apprentissage collaboratif” en français) est une méthode d’apprentissage caractérisée par l’entraide et le partage de savoirs entre pairs en entreprise. Albert Bandura, un psychologue canadien cité dans ParlonsRH.com, le définit ainsi comme “la capacité d’apprendre avec et grâce aux autres”. Un concept qui semble plaire aux collaborateurs. En effet, selon l’étude de Solerni mentionnée dans l’infographie de ce même support, “90 % des salariés estiment que la collaboration avec leurs pairs est essentielle à leur formation”. Et ils ne sont pas les seuls à avoir cette opinion puisque de nombreuses entreprises se laissent aujourd’hui séduire. 

L’expérience de formation est, de fait, renouvelée et optimisée pour réellement correspondre aux besoins de chacune des parties prenantes. Attention toutefois à ne pas le confondre avec “l’apprentissage coopératif” ou avec le “social learning”. Le premier consiste à travailler en petits groupes dans un objectif commun tandis que le second s’appuie sur les réseaux sociaux.

Le collaborative learning utilise, certes, des outils numériques collaboratifs (Trello, Slack…), mais il bouscule aussi les codes des modèles classiques de formation. Son but est de passer d’un modèle traditionnel vertical (un formateur et des apprenants) à un système horizontal qui touche également au management. Vous commencez à en comprendre les avantages ? Explorons plus longuement le sujet. 

4 avantages du collaborative learning

Un plus grand engagement et une fidélisation des collaborateurs

Nous vous parlions plus tôt de la notion de verticalité propre à la plupart des entreprises. Au sein de celles-ci, les responsables de formation et managers définissent eux-mêmes les besoins en formation de leurs équipes avant d’entreprendre des démarches. Avec le collaborative learning, tous les collaborateurs, peu importe leur statut, peuvent faire remonter leurs besoins. Ils sont ainsi acteurs du processus d’apprentissage et davantage engagés. Cela participe à leur motivation, car ils peuvent réellement progresser tout au long de leur carrière. Les compétences de chacun sont aussi révélées et valorisées grâce à leur participation au processus. De vrais plus en matière de fidélisation. 

Une pertinence et donc une efficacité du modèle

L’efficacité du collaborative learning se situe dans la création même des supports et contenus de formation. Ceux-ci sont personnalisés et sans cesse améliorés en fonction des besoins réels, de la demande initiale et des retours réguliers. Les parcours d’apprentissage sont donc évolutifs. Un avantage pour une progression en continu.

Des économies réalisées

Les formations étant produites en interne, il n’est plus nécessaire d’aller les chercher à l’extérieur. En utilisant ses propres ressources, l’entreprise évite donc bien des coûts et fait des économies certaines.

Le développement de l’esprit d’équipe et de la culture d’entreprise

Dans certaines entreprises, certains membres ne font que se croiser sans jamais échanger. Pas facile de créer de la cohésion et du lien lorsque ces derniers ne sont jamais amenés à se côtoyer. Le collaborative learning offre des possibilités de rencontres infinies entre les différents collaborateurs. L’esprit d’équipe est favorisé grâce à la mise en commun des compétences. La culture de l’entreprise est, elle aussi, renforcée, ce qui a des répercussions positives sur son image en interne comme en externe.

Comment impulser le collaborative learning dans votre entreprise ?

Vous vous demandez comment mettre en place le collaborative learning au sein de votre entreprise ? Nous vous donnons les ingrédients de la recette idéale. À vous ensuite de l’adapter à votre organisation ! 

Comment impulser le collaborative learning dans votre entreprise ? - Skills Mag

Des outils collaboratifs

Le collaborative learning repose sur un ensemble d’outils visant à travailler à plusieurs sur un ou plusieurs projets de formation. L’entreprise doit donc proposer un process défini au sein duquel ces derniers viendront s’inscrire. Que ce soit en présentiel ou à distance, vous pourrez y retrouver : 

  • La gestion de projet ;
  • les ateliers d’intelligence collective ;
  • les chats ou d’autres outils de discussions ;
  • le partage de données ou de documents ;
  • la visio-conférence ;
  • les classes virtuelles ou non.

Une liste loin d’être exhaustive et qu’il vous faudra étoffer en fonction de vos besoins. 

Un animateur ou facilitateur

Ce n’est pas parce que ce système s’appuie sur un modèle transversal qu’il ne doit pas être structuré. Il est donc souvent conseillé de désigner une personne, en interne ou en externe, garante du bon déroulement du processus. Celle-ci interviendra en tant que facilitatrice pour favoriser les interactions et proposer des animations. Sans avoir un rôle de contrôle, elle devra s’assurer que les objectifs d’apprentissage sont atteints.

En conclusion

Pourquoi chercher les ressources en externe quand elles sont disponibles en interne ? C’est la question que devraient se poser bon nombre d’entreprises. Grâce au collaborative learning, éviter la fuite des compétences est désormais possible. Ceci en les valorisant et en les exploitant dans un esprit de solidarité et de partage. Un modèle qui comptera sans doute de plus en plus dans l’avenir.

Julie Michel - Skills Mag
Julie Michel
Julie Michel
Rédactrice web spécialisée dans le référencement naturel, je baigne dans le milieu de la communication depuis bientôt 10 ans. Diplômée de Sciences Po Lille en Communication Corporate, j'ai aussi été formée au management des ressources humaines. C'est donc naturellement que je me suis intéressée au secteur de la formation et à ses problématiques.

Abonnez-vous à notre newsletter

Sur le même sujet

L&D
Le podcast learning en entreprise - Skills Mag
Le podcast learning est-il fait pour mon entreprise ?

Alors que les radios FM perdent des millions d’auditeurs depuis 2018, les podcasts enregistrent un succès croissant auprès des Français. Harris Media considère ainsi que 5,8 millions de Français écoutent un podcast au moins une fois par semaine.

Ce revirement marquant dans la consommation de l’audio doit-il influencer vos programmes de formation ? Il y aurait en tout cas bien des avantages à s’inscrire dans les habitudes des apprenants. 82% des Français écoutent chaque jour de l’audio informatif, autant que la formation en profite avec le podcast learning.

L&D
Développer le peer-training - Skills Mag
Pourquoi et comment développer le peer training ?

Le peer training, ça vous parle ? Vous le pratiquez probablement déjà… sous forme de brainstorming !

Cette traduction du français “formation entre pairs”, ou “par les pairs”, consiste à se baser sur les collaborateurs pour en former d’autres. Cette approche de la formation vise à partager des connaissances, des compétences, des bonnes pratiques et du vécu. Avantage : les participants sont acteurs de la formation, et se nourrissent les uns les autres. Encore faut-il trouver les sujets et les formats les plus propices à la démarche.

L&D
Tendances formations professionnelles internes en 2024 - Skills Mag
Formations et formats les plus prisés pour vos collaborateurs en 2024

Où va le monde de la formation en 2024 ? Faut-il faire toujours plus court, toujours plus ludique ? Les soft skills restent-elles en tête des choix des candidats ? Voici ce qu’on peut vous dire sur les Formations et formats les plus prisés pour vos collaborateurs en 2024.

Une chose est sûre : l’offre de formations s’annonce pratico-pratique. A l’heure où les responsables de formation doivent proposer autant de possibilités (voire plus), tout en ayant moins de budget, il va falloir viser malin. Mais viser quoi ?

Partez à la recherche de nouvelles compétences !

Événements & Webinaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *