Metaverse et travail : quel rôle pour la formation ?

metaverse
Sommaire

Metaverse, Métavers pour les puristes de la langue française ou Meta : peu importe le nom qu’on lui donne, ce phénomène n’a pas fini de faire parler de lui et s’impose désormais dans le monde du travail. Mais qu’est-ce que cela signifie pour le responsable de formation ? 

Entre crainte et fascination, les dirigeants du monde entier ont les yeux rivés sur la tendance du Metaverse qui pourrait bien s’affirmer comme une nouvelle norme dans les années à venir. Réalité ou fiction ?

Difficile de savoir tant la frontière entre les deux devient fine et poreuse.
Mais alors de quoi parle-t-on finalement ?

Devra-t-on bientôt former les collaborateurs à de nouvelles pratiques ? Les formations des salariés se feront-elles dans cet “univers parallèle” ?
Quels sont les avantages et les limites d’un tel système ?

Si, en tant que responsable des formation, les questions se bousculent dans votre tête : vous êtes au bon endroit ! 

Le Metaverse bientôt dans nos bureaux ?

Le 28 octobre 2021, Mark Zuckerberg, le cofondateur et PDG de Facebook, annonçait le changement de nom du réseau social pour Meta.
Depuis, les médias d’ici et d’ailleurs se sont emparés du sujet et les spéculations vont bon train.

Il faut dire que la version bêta de l’Oculus Horizon Workrooms de la marque nous met directement face à la réalité prochaine d’un monde du travail dans le Metaverse.

Mais revenons aux bases : de quoi s’agit-il et qu’est-ce qui pourrait changer ? Pour le pire ou le meilleur ?

Qu’est-ce que le Meta ?

Bien avant Facebook, le terme Metaverse existait déjà. Issu de la contraction entre meta et univers, il a été utilisé pour la première fois en 1992 par l’auteur Neal Stephenson dans son roman futuriste Snow Crash.

Selon un article de blog du réseau de coworking Wojo, “Le metaverse désigne un environnement virtuel partagé, en trois dimensions, où nous pouvons évoluer via un avatar ou un hologramme. Il utilise la réalité augmentée (AR) et la réalité virtuelle (VR) pour créer un univers collectif, où nous retrouvons d’autres personnes.”  

Si cela vous semble toujours aussi obscur, nous vous conseillons de lire le livre ou de regarder le film Ready Player One. Vous aurez alors un juste aperçu de ce qu’est ce mélange entre le réel et la cyber réalité.

Sachez toutefois qu’il s’appuie sur de nombreuses technologies capables de reproduire des situations que nous vivons quotidiennement comme une discussion avec un ami, un collègue, des achats en magasin ou le fait d’assister à un concert.

Les expressions et gestes sont reproduits encore plus fidèlement que dans un jeu vidéo.
Un simple ordinateur, téléphone ou appareil connecté suffira, même si l’expérience sera encore enrichie grâce à un casque de réalité virtuelle ou à des lunettes connectées.

Vous commencez à comprendre pourquoi le Metaverse séduit les entreprises ?

Et dans nos bureaux, cela donne quoi ?

Avec la crise sanitaire, le télétravail et les réunions Zoom se sont imposés dans nos vies.

De nouveaux modes de travail sont apparus et ont suscité des interrogations telles que : comment conserver le contact humain, travailler en collaboratif ou motiver les équipes même à distance ?
L’annonce de Facebook a donc, sans surprise, été faite au bon moment, suscitant la curiosité des organisations.

Et, de fait, la promesse est belle : elle offre l’immersivité parfaite pour travailler de partout en ayant l’impression d’être sur place.
Plus besoin de se déplacer pour une réunion à l’autre bout de la planète, vous pouvez, en un rien de temps, “téléporter” votre avatar dans une réunion à Tokyo.

Vous pourrez alors assister à une conférence et vous asseoir à la même table que vos collègues du monde entier.
Vous aurez réellement l’impression d’échanger avec vos homologues et de voir leurs réactions sur leur “visage”.
De quoi dépoussiérer la visioconférence et lui apporter un vrai dynamisme. Le collaborateur pourra également faire ses pauses cafés avec ses collègues où qu’ils se trouvent.

Difficile de ne pas adhérer au concept.

Pour Mehdi Dziri, directeur général d’Ubiq, dans une tribune pour les Echos Start : “Cette expérience ne laisse personne insensible tant elle est révolutionnaire d’un point de vue sociétal et psychologique. Cette perspective d’un nouveau monde du travail et d’un mode de vie inédit est aussi effrayante que fascinante.”
Et pourtant, elle a ses limites.

Les limites du Metaverse au travail

A la fin du dernier confinement, certains collaborateurs ont été heureux de retrouver le chemin du bureau.
Enfermés chez eux avec leur moitié et leurs enfants, il devenait parfois compliqué de s’organiser et de travailler.
L’envie de revoir du monde dans la vie réelle était également là. Si le télétravail fait partie de nos vies aujourd’hui, le choix a été fait par la grande majorité des entreprises d’en faire un usage modéré.

Le Metaverse aura donc probablement lui aussi, ses limites.
Pourquoi ? Parce que la question de la qualité de vie au travail se pose aussi aujourd’hui, à travers notre usage des nouvelles technologies.
Ces dernières ont pris beaucoup de place dans notre quotidien et il devient de plus en plus difficile de séparer le personnel et le professionnel.

Le Metaverse pourrait ajouter une confusion supplémentaire entre le réel et le virtuel dont les risques sont difficilement prévisibles à ce jour.
De même, la notion de sécurité des données est encore trop floue actuellement pour envisager une généralisation de la pratique. 

Le monde du travail de demain ne sera donc pas 100 % virtuel. Pourtant, il faudra sans doute s’y préparer. C’est là qu’intervient le responsable de formation. 

Métaverse : le rôle du responsable de formation dans l’accompagnement au changement

Le responsable de formation, tout comme celui des ressources humaines, devra être capable d’accompagner ces changements à venir.
Avec l’accélération de la digitalisation au travail, nous l’avons vu pendant la crise, de nombreux salariés se sont retrouvés fort dépourvus.
Peu coutumiers aux usages du numérique, ils ont eu beaucoup de difficulté à s’adapter aux nouveaux outils et pratiques.

La formation s’est avérée être un levier efficace.
Il s’agit, cette fois-ci, d’anticiper l’arrivée du Meta dans les entreprises pour éviter de mettre les salariés en difficulté.

Votre hiérarchie montre un intérêt pour celui-ci ? Proposez-lui d’ores et déjà des modules de formation adaptés tels que : le travail à distance, le droit à la déconnexion ou encore les bonnes pratiques en matière de cybersécurité.
La liste est encore longue mais il est essentiel de pouvoir proposer des formations en adéquation avec le monde de demain.

Si vous êtes actuellement dans la préparation de votre plan de développement des compétences, c’est le moment d’identifier ses besoins en formation.

Et qu’en sera-t-il d’ailleurs des formations en elles-mêmes dans cet “univers parallèle” ?

L’intérêt du Métaverse pour la formation des salariés

Alors que le e-learning connaît un véritable développement, l’hybride connaît lui aussi son heure de gloire.
Entre digital et présentiel, il est idéal pour les métiers qui nécessitent un apprentissage et une mise en pratique sur le terrain.
C’est le cas, bien souvent, des métiers industriels avec un maniement de machine. 

Et si on vous disait que le Metaverse était déjà présent dans le monde de la formation ?
De fait, des expériences immersives sont déjà proposées par le biais d’un casque virtuel permettant d’apprendre à distance.

La SNCF propose, par exemple, avec son Immersive Studio un nouvel outil de formation virtuel.
Les participants peuvent développer leurs compétences grâce à des casques de réalité virtuelle et répliquer des gestes via des capteurs de mouvement.

C’est ainsi qu’ils sont sensibilisés à la prévention des risques sur leur lieu de travail.
Pour la SNCF, le Metaverse offre une transmission des savoir-faire et un ancrage mémoriel fort.
Il pourrait ainsi être facilement transposable dans les secteurs comme l’aéronautique et l’automobile.

En tant que responsable de formation, il vous appartient donc de vous informer sur ces nouvelles avancées.
Peut-être apporteront-elles beaucoup dans l’apprentissage de certains métiers.

Pour conclure : le metaverve s’anticipe et s’apprend

Une chose est sûre : il faudra compter sur le Metaverse dans l’avenir du travail et il est important d’en comprendre dès maintenant les enjeux, les avantages et les limites.
Ceci afin de guider les pratiques et d’éviter les écueils. Restez donc à l’écoute sur ce sujet pour faciliter le travail de vos collaborateurs.

Cécile Vienne - Skills Mag
Cécile Vienne
Cécile Vienne
Après 5 ans dans les relations presse et la communication, j'ai développé un espace de coworking nantais où j'ai vu grandir de nombreux entrepreneurs.

Abonnez-vous à notre newsletter

Sur le même sujet

L&D
Comment valoriser la formation interne - Illustration Skills Mag
Comment valoriser la formation interne ?

Bien que le Gouvernement stipule clairement que l’entreprise peut elle-même former ses salariés, la formation interne a souvent mauvaise presse. On la soupçonne de tous les maux, à commencer par le fait de manquer de crédibillité. Pas franchement prestigieuses, les formations internes souffrent de la très grande notoriété des organismes renommés.

L&D
Formateur externe ou interne _ faut il vraiment choisir _ - Illustration impressionniste - Skills Mag
Formateur externe ou interne : faut il vraiment choisir ?

A priori, formateurs externes et internes sont incompatibles. Les experts et consultants externes interviennent pour transmettre des connaissances qui n’existent pas en interne. De leur côté, les formateurs internes disposent d’une expertise de l’entreprise, de sa culture et de ses processus particulièrement pertinente pour les employés, sans être nécessairement exportable.

L&D
Attirer et fidéliser vos collaborateurs par l’innovation - Skills Mag
Attirer et fidéliser vos collaborateurs par l’innovation

Votre entreprise encourage l’innovation, voire même la récompense ? Vous faites la promotion d’une culture de l’innovation à travers vos investissements en recherche et développement ? Vous êtes connus dans votre secteur pour vos capacités à créer de nouveaux produits, ou de nouveaux services ? Alors utilisez tous ces arguments afin d’attirer et de fidéliser vos collaborateur par l’innovation !

Partez à la recherche de nouvelles compétences !

Logo transparent un vent nouveau- communauté Slack dédiée aux professionnels RH - Skills Mag

Rejoignez la communauté
des RH engagés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *