Quelle est la place du coaching dans l’avenir de la formation ?

place du coaching
Sommaire

Formation ou coaching d’entreprise ? Qu’est-ce qui distingue l’un de l’autre ? Les deux sont-ils complémentaires ?

À travers cet article, vous allez découvrir les réels enjeux du coaching et en quoi il peut être un investissement pertinent dans la politique de formation d’une entreprise.
Transmettre des connaissances et des outils à ses collaborateurs, oui, mais travailler sur leurs forces et leurs faiblesses dans le but de les aider à se déployer, c’est encore mieux. 

Alors est-ce que le coaching est l’avenir de la formation ? Voici quelques pistes qui devraient vous aider dans votre prise de décision.

Notions de coaching et formation

Avant tout, il est essentiel d’appréhender les différences entre le coaching et la formation.
Le coaching en entreprise connaît un véritable essor. Pourquoi ? Parce qu’il est orienté accompagnement de la personne et développement du savoir-être, à la différence de la formation pure qui consiste en la transmission des connaissances afin d’aider le salarié à monter en compétences et à être autonome sur son poste de travail. 

Le coaching répond à un besoin identifié par l’entreprise, c’est en effet cette dernière qui finance le coaching pour les membres de son personnel, essentiellement encadrant. À la manière d’une formation classique, il y a un objectif à atteindre, comme le renforcement de la cohésion d’équipe, accompagner un collaborateur à prendre ses fonctions de manager, etc.

Qu’il s’agisse de coaching ou de formation, le but est de faire progresser le salarié et d’accroître ses performances professionnelles.
Le formateur propose des outils et choisit le programme de formation. Le coach quant à lui, aide à développer le potentiel de la personne qu’il accompagne. Le coach invite à un changement de comportement et aide à la prise de recul. 

Auparavant, seuls les dirigeants étaient concernés par le coaching. On considérait qu’il était utile de les accompagner lors de séances de coaching adaptées à leur haut niveau de responsabilité. Aujourd’hui, tout le personnel encadrant est concerné par le coaching, mais il peut également concerner l’ensemble des postes de l’entreprise.
Investir dans le potentiel des collaborateurs est un véritable atout à ne pas minimiser. L’entreprise a tout à gagner en misant sur le coaching de ses salariés.

Le coaching d’entreprise : de quoi s’agit-il ?

En tant que professionnels des ressources humaines, vous serez probablement amené, si cela n’est pas déjà fait, à faire appel à un coach d’entreprise.
Le salarié connaît en effet ses limites et peut donc travailler sur lui-même dans un objectif de changement durable. Lors d’une formation, l’apprenant est motivé, mais une fois revenu à son poste de travail, cette motivation s’essouffle, et il n’est pas rare qu’il retrouve ses anciennes habitudes. Il ne suffit plus d’acquérir de nouvelles compétences, encore faut-il les mettre en pratique pour en mesurer les bénéfices.

Ce n’est donc pas un hasard si certains sondages révèlent qu’un coaching succédant à une formation améliore de façon significative la performance. Dès lors, il est aisé de comprendre l’importance du coaching dans l’avenir de la formation : les deux se complètent.

Une séance de coaching se traduit par des échanges réguliers entre le coach et le coaché. Une relation de confiance basée sur le respect s’instaure et le travail peut donc commencer.
L’objectif ? Déployer les compétences des collaborateurs, les aider à se développer et à prendre confiance, les accompagner à leur propre changement dans un objectif de transformation de l’entreprise. 

Toute l’essence du coaching réside dans cette simple question : « comment un coach peut-il aider un collaborateur à devenir meilleur dans son entreprise ? ».
Le coach n’est pas un formateur, il aide les collaborateurs à faire face à leurs difficultés. Il accompagne à la prise de conscience, à la suite de quoi, le salarié pourra amorcer les changements nécessaires.

Professionnels RH : quand faire appel à un coach ?

Faire appel à un coach est une décision réfléchie qui répond à un besoin identifié par l’entreprise, comme cela a été évoqué plus haut.
Mais alors, quelles problématiques peuvent amener à faire appel à un coach ? Tout collaborateur, peu importe le poste qu’il occupe, sera amené à vivre des changements au cours de sa carrière. Cela peut se traduire par une évolution liée à son métier, un changement de carrière, comme une prise de fonction de management, par exemple.

Le collaborateur peut être également amené à vivre des périodes difficiles, comme un burn-out. Ces événements de la vie du salarié peuvent vous inciter en tant que professionnels RH à faire appel à un coach.

Si certaines entreprises utilisent le coaching d’entreprise pour augmenter la performance de leurs collaborateurs, d’autres vont accorder plus d’importance aux soft skills, comme animer une équipe, développer sa créativité, etc. Notez que 62% des dirigeants et cadres managers français font le choix de prioriser les soft skills dans leur politique de recrutement.

La crise sanitaire a d’ailleurs renforcé cette tendance. En effet, la « démocratisation » du télétravail amène les dirigeants à valoriser d’autres compétences et d’autres savoir-être.
Ainsi la créativité est appréciée, tout comme l’adaptabilité, la collaboration en équipe, la mobilité, ou bien la capacité à s’adapter à la digitalisation du travail.
Cela concerne aujourd’hui tous les niveaux de la hiérarchie.

Un nouveau collaborateur peine-t-il à s’intégrer dans son équipe ? Un changement de poste s’opère mal ? Un projet a fini par tomber à l’eau ? Ou bien s’agit-il d’une volonté de l’entreprise d’opérer un virage stratégique à 180° ?
Voici autant de raisons de faire appel à un coach d’entreprise. Il est évident qu’il ne suffit pas que l’entreprise mise sur le coaching pour assurer le succès de l’intervention. Il est impératif d’obtenir la pleine acceptation des collaborateurs. Rappelons qu’un coaching réussi dépend de la relation de confiance qui s’installe entre le coach et son coaché. Soyez donc vigilant sur ce point.

Une grande majorité de dirigeants a compris l’intérêt du coaching en tant qu’atout dans l’avenir de la formation. Qu’en est-il dans votre entreprise ?

Patricia - Skills Mag
Patricia Perello
Patricia Perello
Titulaire d’un Master 2 en Management des Ressources humaines et suite à 10 années d'expérience en tant que Manager de projet et Chargée de mission RH, je suis spécialisée dans la rédaction de contenus RH orientés SEO.

Abonnez-vous à notre newsletter

Sur le même sujet

L&D
Le podcast learning en entreprise - Skills Mag
Le podcast learning est-il fait pour mon entreprise ?

Alors que les radios FM perdent des millions d’auditeurs depuis 2018, les podcasts enregistrent un succès croissant auprès des Français. Harris Media considère ainsi que 5,8 millions de Français écoutent un podcast au moins une fois par semaine.

Ce revirement marquant dans la consommation de l’audio doit-il influencer vos programmes de formation ? Il y aurait en tout cas bien des avantages à s’inscrire dans les habitudes des apprenants. 82% des Français écoutent chaque jour de l’audio informatif, autant que la formation en profite avec le podcast learning.

L&D
Développer le peer-training - Skills Mag
Pourquoi et comment développer le peer training ?

Le peer training, ça vous parle ? Vous le pratiquez probablement déjà… sous forme de brainstorming !

Cette traduction du français “formation entre pairs”, ou “par les pairs”, consiste à se baser sur les collaborateurs pour en former d’autres. Cette approche de la formation vise à partager des connaissances, des compétences, des bonnes pratiques et du vécu. Avantage : les participants sont acteurs de la formation, et se nourrissent les uns les autres. Encore faut-il trouver les sujets et les formats les plus propices à la démarche.

L&D
Tendances formations professionnelles internes en 2024 - Skills Mag
Formations et formats les plus prisés pour vos collaborateurs en 2024

Où va le monde de la formation en 2024 ? Faut-il faire toujours plus court, toujours plus ludique ? Les soft skills restent-elles en tête des choix des candidats ? Voici ce qu’on peut vous dire sur les Formations et formats les plus prisés pour vos collaborateurs en 2024.

Une chose est sûre : l’offre de formations s’annonce pratico-pratique. A l’heure où les responsables de formation doivent proposer autant de possibilités (voire plus), tout en ayant moins de budget, il va falloir viser malin. Mais viser quoi ?

Partez à la recherche de nouvelles compétences !

Événements & Webinaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *