Politique de formation : utilité et fonctionnement des comités éditoriaux

Politique de formation : utilité et fonctionnement des comités éditoriaux
Sommaire

Comités éditoriaux pour la politique de formation : des organes polyvalents

Les organisations qui s’appuient sur des comités éditoriaux pour animer leurs ressources humaines leur attribuent des rôles divers. Certains comités contribuent à la définition de la stratégie RH de l’entreprise.

En ce sens, ils peuvent :

  • participer à identifier les besoins en recrutement et notamment en nouveaux talents;
  • proposer des formations aux vues des besoins des services de la structure ;
  • contribuer à installer des pratiques RH plus éthiques ;
  • réfléchir aux problématiques liées à une éventuelle gestion de la relève ;
  • aider à croiser politique RH et culture d’entreprise.

Les comités éditoriaux font notamment parler d’eux pour leur rôle dans le développement des talents. Certaines entreprises s’en servent en effet pour évaluer les plans de formation passés et statuer sur leurs réussites. Ces comités peuvent en outre proposer de nouveaux programmes de formation en lien avec leurs observations ou avec les feedbacks des équipes.

Comment composer et animer un comité éditorial dédié à votre politique de formation ?

Organiser un groupe de réflexion sur la politique de formations de votre entreprise vous assure une stratégie RH collaborative et performante. Voici quelques étapes pour monter ce type de groupe efficacement :

1 / Composez un comité diversifié

Un comité éditorial dédié au plan de formation de l’entreprise ne doit pas nécessairement rassembler des professionnels des ressources humaines. Au contraire, la participation de membres d’autres départements apporte un nouvel éclairage à votre stratégie de formation.

Si, bien sûr, les responsables formation participent, encouragez également la participation des directeurs de départements, des représentants du personnel et d’employés de différents secteurs. N’hésitez pas à mélanger les niveaux hiérarchiques pour diversifier les points de vue.

2 / Formulez clairement les ambitions du groupe de réflexion

Votre comité éditorial RH doit partager vos objectifs. Au moment de recruter les participants, exprimez donc précisément vos objectifs, mais aussi vos limites. Envisager une nouvelle politique de formation diffère d’une simple révision du programme existant. Un comité peut être à la recherche d’améliorations, sans révolutionner vos précédentes pratiques.

Quel que soit l’objectif, il faut cependant qu’il soit bien identifié par les membres du groupe. Il ne s’agit pas de créer de la frustration en réceptionnant des idées sans avenir, mais bien de faire collaborer les équipes autour de votre philosophie de formation.

Pour maintenir le cap, nous vous conseillons de rédiger une charte du comité éditorial. Ce document définit le mandat du comité, la portée de ses réflexions et son processus de prise de décision. Il peut aussi préciser les modalités de recrutement de ses membres, pour une transparence à toute épreuve.

Établissez également des règles claires quant à l’écoute entre participants. Toutes les idées doivent être encouragées. Comme dans tout brainstorming, il faut savoir suspendre son avis pour laisser place aux opinions nouvelles. Veillez à ce que l’ambiance du groupe stimule la liberté de parole, sans crainte du jugement.

Pour identifier les rôles de chacun pensez à vous inspirer des « vrais » comités éditoriaux.

▶️ Rôles des membres | Formation Comité éditorial

Source : Marketpedia

3 / Préparez l’équipe à vos contraintes

Faire collaborer des profils très diversifiés autour de votre politique de formation a plus d’un atout. Reste que les personnes sur lesquelles vous vous appuyez ne sont pas formées à vos compétences RH, ni à vos contraintes. Avant de mettre le groupe au travail, nous vous conseillons de familiariser les participants avec :

  • les objectifs du comité et sa charte de fonctionnement ;
  • la culture RH de l’entreprise et les besoins en formation qui en découlent ;
  • vos contraintes juridiques ;
  • les tendances de formation qui vous paraissent pertinentes à creuser ;
  • les données statistiques de l’année écoulée et les feedbacks des apprenants : taux de participation attendu vs. enregistré, utilité ressentie des formations, points forts, points faibles, retour sur investissement éventuel et problèmes rencontrés (logistiques, technologiques, etc.)

4 / Collectez les idées de formations

Vous pouvez encourager les membres de votre comité éditorial RH à recueillir les opinions de leurs collègues en amont de leur rencontre. Cette participation des équipes peut être informelle ou plus encadrée, par exemple via des entretiens dirigés. Cette démarche vise à recueillir différents avis sur le précédent programme de formation et d’éventuelles idées d’amélioration, de renouvellement ou d’orientation.

Gardez cependant en tête que les membres du comité ont déjà des responsabilités quotidiennes. Ils doivent pourtant pouvoir s’engager pleinement dans le recueil de données. Si nécessaire, délestez-les de cette mission et proposez des sondages anonymes en ligne, par exemple. Ceux-ci faciliteront par ailleurs les retours d’opinion honnêtes.

5 / Développez votre plan stratégique et votre politique de formation à partir du comité

Vient ensuite l’étape tant attendue de la création. Votre comité éditorial réfléchit aux formations susceptibles de répondre à vos objectifs organisationnels et aux valeurs de l’entreprise. L’ensemble des points suivants peuvent être soulevés :

  • compétences manquantes ;
  • compétences sous-représentées ;
  • nouveaux formats de formation ;
  • critères d’éligibilité aux nouvelles formations ;
  • modalités de suivi et d’évaluation.

👉 Pour aller plus loin : Comment élaborer une politique de formation efficace

6 / Évaluez et communiquez sur les actions du comité

Idéalement, nous vous conseillons d’évaluer les résultats de votre politique de formation avec le comité éditorial tous les ans, et ce même si ses membres évoluent. Vos politiques de formation s’améliorent en s’adaptant aux succès et aux échecs passés.

Avec chaque comité annuel, revenez sur les objectifs de début d’année et vos résultats. Identifiez les tendances positives et les points faibles récurrents ou émergents. Relevez les outils et les formats de formations les plus appréciés, mais aussi les plus efficaces en termes d’apprentissage. Pour que la formule “comité” fasse mouche auprès de ses participants, il faut qu’il s’implique dans l’analyse et dans les recommandations d’amélioration.

Pensez aussi à communiquer sur l’organisation du comité auprès du reste de l’entreprise. Partagez la réussite du plan de formation passé, ainsi que les évolutions et changements de politique envisagés pour la nouvelle année. L’aspect collaboratif du processus est essentiel à sa réussite, mais aussi à sa bonne réception en interne. Vous le savez, certains collaborateurs seront réticents à l’idée d’un nouveau groupe de réflexion. Illustrez clairement les avantages du procédé, et impliquez les parties prenantes dès ses balbutiements.

En tant que responsable de la formation, quel est votre rôle ?

Rôle du responsable de la formation - fonctionnement des comités éditoriaux - Skills Mag

Vous avez déjà, bien sûr, une idée des formations et des formules nécessaires cette année. Reste à faciliter les échanges du comité pour faire émerger les idées auxquelles vous n’avez pas pensé. Pendant ces débats, soyez le facilitateur ou la facilitatrice des échanges. Adoptez un rôle d’animation : vous êtes la personne qui rappelle les règles, mais surtout qui encourage la participation et débloque le groupe en cas d’impasse.

Veillez également à ce que l’ambiance reste constructive. Vous pouvez envisager des techniques pour faire naître l’enthousiasme, comme par exemple de commencer par une activité collaborative ludique.


Julie Michel - Skills Mag
Julie Michel
Julie Michel
Rédactrice web spécialisée dans le référencement naturel, je baigne dans le milieu de la communication depuis bientôt 10 ans. Diplômée de Sciences Po Lille en Communication Corporate, j'ai aussi été formée au management des ressources humaines. C'est donc naturellement que je me suis intéressée au secteur de la formation et à ses problématiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *